/ Chat

Fare Well Paddy !

J'aspire à l'aventure !

Notre Paddy a regagné sa liberté.

Ce petit garnement nous suivait depuis près de cinq ans, et avait déjà tenté de prendre la poudre d’escampette trois fois auparavant. Il a profité de notre séjour sur Pangkor Laut pour reprendre sa liberté, et nous n’avons réussi a mettre la main dessus depuis.

Nous avons de suite su qu’il ne serait pas comme les autres. Il répondit très naturellement a Paddy, et avec son abondante fourrure rousse, son miaulement (très) insistant et son caractère bien trempé, ce nom lui allait comme un gant.

Le vétérinaire ne lui avait trouvé qu’une « valseuse » lors de sa castration; la légende veut qu’il avait profité d’une précédente visite pour ses vaccinations pour repérer l’endroit, ce qui lui permit d’échapper a l’éventualité d’une vie de castrat *.

Dans le même esprit, malgré la perte d’une patte lors d’une de ses précédentes échappées, il continuait a terroriser les chats de notre voisin; au point qu’on dut l’interdire de séjour en journée afin qu’il ne puisse accéder au balcon lui permettant d’aller martyriser ses congénères.

En société, se montrait sous son meilleur jour. Il était mimi tout plein, avec de grands yeux gourmands et des poils longs comme des cordes de guitare – poils qu’il a pris grand soin de disséminer dans chaque recoins de l’appartement et partageait très généreusement avec nos invités.

En bref, ce petit diable était notre chat, et il va beaucoup nous manquer.

Bon vent Paddy !

** Je vous tiendrais bien sur informé si des chatons tigrés roux a poils long envahissent le coin d’ici quelques mois !*