La patience est une médecine de la vie. On profite de chaque moment de liberté retrouvé. Que ça soit pour une sortie piscine, un cours de yoga en duo, ou une après-midi entre amis. En bref, on respire et on savoure.

Coronavirus - la situation

Les dernières statistiques sur l’épidémie à Singapour restent rassurantes. Si la moyenne des nouveaux cas quotidiens dans la communauté est un peu remontée suite au début du déconfinement, elle reste sous les 10 par jour.

La situation dans les dortoirs de travailleurs immigrés s'est stabilisée aux alentours des 300 cas détectés par jours. Les autorités ont testé plus de 230 000 travailleurs migrants et prévoient d’avoir testé l’ensemble des dortoirs d'ici à la mi-Août.

Les cas importés, qui avaient presque totalement disparus au cours des mois de Mai et Juin, pointent le bout de leur nez dans les statistiques. On en compte 4 par jour en moyenne. La plupart des cas importés proviennent de pays d’Asie du Sud durement frappés par l’épidémie (Inde, Pakistan, Bangladesh).

Pour le quotidien, le déconfinement se poursuit doucement. Les écoles accueillent la totalité des élèves depuis la reprise fin Juin. Les lieux culturels (musées, bibliothèques, cinémas, etc.) ont rouvert; toujours avec test à l'entrée et masques obligatoires. Cette réouverture progressive devrait se prolonger pas à pas, le gouvernement ne prévoyant pas de retour à la normale avant l’année prochaine au plus tôt.

Dans le reste de l’ASEAN, l’épidémie semble maîtrisée à l’exception de l’Indonésie et dans une moindre mesure des Philippines. Dans les pays du Grand Mékong, les seuls cas détectés sont importés. Le pic de l’épidémie en Indonésie est attendu pour la fin du mois d’Août ou le début du mois de Septembre.

Coronavirus - notre situation

Nos masques sont accrochés à l'entrée, pour nous assurer de ne pas les oublier quand on passe la porte. On peut s'en passer si on fait du sport ou si on est attablés. Nous devons enregistrer nos entrées et sorties de chaque endroit à l'aide d'une application ou d'un QR code. Après avoir montré patte blanche, on présente notre front pour prise de température. Si tout est vert, on peut entrer. On peut aussi recevoir jusqu'à 5 personnes.

La famille s'est plutôt bien adaptée au nouveau normal. Les garçons ont retrouvés leurs copains d'école avec plaisir. Ils ne peuvent socialiser qu'avec leurs camarades de classe et ont des horaires de recrées aménagés, mais c'est quand même plus marrant que d'être coincés à la maison avec papa et maman.

Le playground a été dépoussiéré comme il se doit. La piscine résonne de nouveau aux sons de batailles dignes de Trafalgar. Mona et moi avons remis nos alarmes pour 09:00 pour réserver nos cours de yoga sur l'application dédiée. Les boys ont retrouvés le plaisir des playdates et nous le plaisir des déjeuners et diners à plus de quatre.

Côté professionnel, Singapour vient de sortir de son pire trimestre de son histoire.  Vu que nous venons aussi de finir notre année fiscale, je confirme que les chiffres ne sont pas beaux à voir. Si l'activité reprend doucement, on est loin de ce qu'on avait en tête il y a un an. Nous sauterons donc sur la première opportunité qui se présente, qu'elle soit un bel appel d'offre, ou une proposition d'embauche intéressante.

5 Ans

Thomas attendait avec impatience et appétit son anniversaire cette année. Ses petits doigts fatiguaient de décompter le nombre de jour qu'il lui restait à attendre. Il a croqué dans sa semaine de célébration avec un appétit pantagruélique. Tout était source de plaisir et de partage : ses gâteaux, ses jouets, son bonheur.

Bon anniversaire mon grand !

Explorateur!

TomTom s'est découvert un cœur d'explorateur.

Il plonge et découvre les fonds de piscines avec toujours autant de plaisirs. S’il n'a pas encore pu découvrir les joies des plages Malaisiennes et leurs coraux, il ne manque jamais un épisode de la série Octonauts ou il découvre poissons étranges et autres merveilles océaniques.

Plus récent, il est fasciné par notre système solaire et tout ce qui touche aux étoiles. Il connait le nom et l'ordre de nos huit planètes, et corrige tous ceux qui pensent que Pluto en est toujours une. Il adore décrire la formation des étoiles à neutrons à force de Badaboum et autres explosives onomatopées.

Singapour étant la ville avec le plus de pollution lumineuse au monde, on a opté pour une paire de lunette d'astronomie. Elles seront plus faciles à emmener avec nous vers les ciels dégagés de Malaisie et de France quand les frontières rouvriront.

Photos