Les mois passent et se ressemblent. Le manque de saison et le nouveau normal fait que nos repères temporels sont sens dessus dessous. On se pince de voir les decorations de Noel pointer le bout de leur guirlande.

Coronavirus - la situation

La situation à Singapour est sous contrôle, y compris dans les dortoirs des travailleurs migrants. Les cas importés constituent aujourd’hui la plupart des cas recensés - une dizaine au plus par jour.

Dans la perspective du passage à la phase 3 du déconfinement annoncé pour la fin 2020, un assouplissement des mesures sanitaires est progressivement mis en œuvre mais s’accompagnera d’un renforcement de la surveillance.

Les autorités souhaitent ainsi équiper tout le monde avec des tokens de traçage - une sorte de porte-clés électronique - d'ici à la fin d'année. On devra les scanner pour accéder à la plupart des lieux accueillant du public - cinémas, centres commerciaux, salles de sport, etc. Les tests antigéniques rapides (avec un résultat en moins de 30 minutes) seront obligatoires pour accéder aux événements de plus grande envergure - mariages, concerts, messes, etc.

Il existe cependant encore beaucoup de restrictions dans les entreprises et le télétravail reste la norme. Les masques sont toujours obligatoires dès qu'on sort de chez soi - sauf si on fait du sport, ou si est attablé devant de la nourriture ou une boisson. On ne peut toujours pas accueillir plus de 5 personnes par jour chez soi.

Les secondes vagues qui sevissent chez les cigales d'Europe, des Etats-Unis ou de Malaisie / Indonésie confortent la cité-état dans son approche de fourmie pour le déconfinement.

Concernant les voyages internationaux, Singapour est en discussion avec plusieurs pays et territoires pour permettre l’ouverture de « bulles » permettant aux résidents de voyager librement d’un territoire à l’autre (avec test PCR obligatoire à l’aller et au retour). La première « bulle » devrait ouvrir avec Hong-Kong dans les semaines qui viennent et ce modèle pourrait être transposé à d'autres destinations considérées comme sûres (Australie, Nouvelle Zélande, Taiwan, etc.).

Bon courage à tous ceux qui se reconfinent suite à la seconde vague.

Bravo les boys

Nicolas a reçu un prix de son ancienne école pour ses performances sportives. Il a eu une dérogation de Farrer Park pour assister à la remise des diplômes de Guangyang. Il a passé une délicieuse matinée à retrouver ses copains, dévorer des friandises, et échanger sur leurs chansons préférées de BTS. Thomas a pour sa part été très heureux de sa performance lors du spectacle de fin d'année de son école.

Dans les deux cas on a assisté aux cérémonies à distance. Nico était très formel à la réception de son diplôme. TomTom bondissait à la moindre opportunité que lui laissait la chorégraphie. On regrette de n'avoir pu les voir en personne et prendre des photos, mais le plus important est qu'ils aient passé un bon moment.

J'ai profité du lendemain de fête de Thomas pour l'emmener dans son restaurant de Sushi préféré. Il adore leur menu Vroom Vroom avec frites, Udon et tempura. Notre benjamin a été si dithyrambique sur son expérience que Nico a voulu essayer. Notre ainé reste un grand enfant.

Chemins d'école

Notre grand coquin ayant utilisé sa carte de bus pour acheter des friandises à l'école, il s'est retrouvé sans le sou pour rentrer en métro. Vu qu'il avait oublié de charger son téléphone la veille, il ne pouvait me contacter. Ne s'arrêtant pas pour réfléchir à qui il pourrait demander de l'aide, il a commencé à marcher. Aux 2/3 du chemin, alors qu'il s'apprêtait à traverser une route très passante, une gentille dame lui a demandé si tout allait bien. Elle lui a payé un taxi pour qu'il rentre à la maison. Notre taiseux ne faisait pas le fier.

Le lendemain, on a retracé ensemble son chemin. J'en ai profité pour lui montrer tous les endroits où il aurait pu demander de l'aide sans craintes, et les chemins sécurisés. La marche était un peu longue, surtout pour le courageux TomTom, mais je pense que la leçon a été bien apprise. Le debrief autour d'un énorme jus de fruit à la fin aidant bien.

Kayak

Mona a profité de ses weekends pour aller faire du Kayak par deux fois. La première avec Shaifali pour redécouvrir MacRitchie. La seconde avec Maya pour son anniversaire. Beaucoup de moments complices, de jolies photos et un bronzage chaussette pour ces demoiselles.

Game Time!

Une des activités préférées des boys est jouer aux jeux de société avec Mona, Auntie Shaifali et toute personne qui passe à la maison plus de 15mn. Si Nico a bien intégré qu'il n'allait pas toujours gagner, ce n'est pas encore le cas pour TomTom. Collaborer, partager, construire des tactiques, pas de soucis. Les jeux collaboratifs lui vont donc très bien. Subir la loi du hasard ou perdre à cause d'une carte stratégique posée par son grand frère, est plus difficile à vivre. Il commence à intégrer que s’il réagit trop fort, le jeu s'arrête. On a donc bon espoir de pouvoir sortir nos boites de jeux compétitifs sans craintes bientôt.

Photos