Mois plutôt calme sur la cite-état. Remona a binge-watché Indian matchmaking avec Shafaili, remplit notre appartement de verdure, et TomTom a accueilli Maisie pour son premier babysitting.

Coronavirus - la situation

L’épidémie est désormais sous contrôle. On constate en effet une forte baisse du nombre de cas, et ce sur toutes les catégories.

Les contaminations communautaires s'élèvent à moins d’un cas par jour en moyenne. Les cas importés (au nombre d'un millier environ depuis le début de l’épidémie) sont désormais tous détectés pendant la quatorzaine obligatoire à l’entrée sur le territoire. Enfin, la situation des travailleurs immigrés dans les dortoirs (qui représentent 95 % des cas à Singapour) est sous contrôle (entre 15 et 30 seulement, la plupart asymptomatiques). Tous les travailleurs migrants avaient été testés à la mi-Août, et ils le sont tous, toutes les deux semaines, dans le cadre de tests de routine.

Plus de 20,000 tests sont réalisés par jour à l’heure actuelle et tous les hôpitaux publics et privés sont en mesure de les pratiquer. Les autorités ont pour objectif de parvenir à 40,000 tests par jour d'ici à la fin d'année. Par ailleurs, des diagnostics rapides sont en cours d’expérimentation dans la perspective d'établir un centre de dépistage à l’aéroport Changi pour permettre l’arrivée de 10,000 voyageurs / jour.

La situation économique est moins rose. L'activité tourne toujours au ralentit. Les ajustements se font par le non renouvellement de certains contrats. Le nombre de non-résidents a diminué de 2,1 % (-35,800) entre Juin 2019 et 2020. Les visas devenant plus difficile à renouveler, la tendance devrait se confirmer dans les mois à venir. En bref, sauf a travailler chez Amazon ou Zoom, tout le monde fait le dos rond.

Coronavirus - notre situation

L'appartement est de plus en plus vert. Les efforts de Mona et TomTom paient. Ma moitié aime s'occuper de ses plantes quand ses projets n'avancent pas aussi vite qu'elle le souhaite. TomTom adore leur faire la sérénade lors de leur arrosage matinal. Nos jeunes pousses ne manquent pas d'attention.

Les enfants ont dit au revoir à plusieurs de leur copains (cf. non-renouvellement de contrats ci-dessus), ont célébré une paire d'anniversaires via Zoom, et sont toujours aussi fada de piscine. Il semble même que Nico observe son frère et intègre discrètement certaines techniques à ses mouvements aquatiques. Il a un crawl presque académique.

De notre côté, on a trouvé la bonne technique pour réserver nos cours de yoga. Alarme a 8.59am, et on regarde les secondes défiler pour appuyer sur l'application au bon moment. Ça paie vu qu'on peut tous deux se changer les idées sur les tapis plusieurs fois par semaine.

Cheesus

TomTom est toujours aussi content de sa nouvelle école. On a trouvé une certaine routine le matin, mais dès que mon alarme sonne pour nous dire de nous préparer, il saute dans son uniforme et cours chercher son masque.

Sa dernière découverte : Cheesus et ses miracles. Sa maternelle étant dans une église, et ses profs portant la croix, on s'y attendait un peu. Mais son histoire de Cheesus qui sauve du Covid et des baleines (Jonas j'imagine), partagée lors d'un de nos récents diners, nous a laissé coi.

Remis de notre surprise, et après avoir essayé de corriger sa prononciation, j'ai saisi l'occasion pour expliquer à nos bambins que les religions sont là pour répondre a des questions que tout le monde se pose, mais y répondent chacune à leur manière. Ils étaient très intéressés, surtout quand on a commencé à parler d'où nous venons, de poussières d’étoile et du Cosmos.

Maisie babysitting

Nous avons eu l'honneur d'accueillir Maisie pour son premier babysitting ; et la première soirée en amoureux pour Toby et Maya depuis sa naissance. Si Toby était un peu réticent aux débuts, il a été conquis en voyant la réaction de sa fille à l'idée de venir jouer avec TomTom. Notre benjamin a été un hôte parfait. Et la paire nous a offert un spectacle digne du Bolchoï devant Let It Go de Frozen.

Photos