A part jouer du pipeau a l’école, je n’ai jamais pris le temps d’apprendre a jouer d’un instrument. Mona a pour sa part étudié la flute traversière quelques années, comme le veut le cliché sur les enfants asiatiques doués, et peut encore souffler quelques jolis morceaux si le cœur lui dit. Nicolas a donc 50% de chances d’avoir l’oreille musicale et le sens du rythme. Suivra-t-il le mauvais exemple de son père ou le bon de sa mère ?

Sa tante Maya fait en tout cas tout pour l’initier dès a présent: